Au secours, mes pensées tournent en boucle !

Que faire quand une situation vient nous bousculer et nous empêche de voir clair. Cela vous est-il déjà arrivé de ressentir ce blocage, ce malaise qui fait que vous ne pouvez pas vous empêcher de ressasser la pensée ou la situation qui vous a mis mal à l ‘aise ?

J’ai effectivement ressenti cette situation des miliers de fois et un jour j’en ai eu marre ! je me suis dit stop, j’ai besoin de trouver une clef, une compréhension (et oui, la tête a besoin de comprendre) alors je me lance et vous transmets ce processus intérieur qui m’a guidé vers un réel apaisement de ces situations blocantes.

Je me suis assise sur une chaise confortable et j’ai pris un cahier et un crayon. J’ai pris soin de choisir la couleur qui me donnait envie d’écrire. Puis j’ai respiré, j’ai invité mon geste à se libérer grâce à mon crayon et je me suis questionné intérieurement pour savoir ce que j’avais à faire ou ne pas faire par rapport à la situation qui me taraudait. 

J’ai laissé allé mes pensées et mes émotions sans les retenir et j’ai réalisé en terminant l’exercices que des mots, des pensées, liées à mon histoire personnelle venaient pointer leur nez afin que je les accueille et que j’aille plus loin que ce regard et ce ressenti posé sur moi. Mon inconscient s’est libéré et j’ai mis des mots puis de la distance sur ces pensées négatives transformées au final en un regain d’énergie et une attitude positive de gratitude par rapport aux personnes qui ont soulevés mon blocage intérieur. 

J’appelle cela un processus de guérison intérieure qui peut se faire tout simplement avec un papier et un crayon. 

Bien entendu la première fois il peut se passer pas grand chose. Par contre si vous n’essayez pas vous ne saurez pas si cette pratique peut vous venir en aide.

Alors comme j’aime à la communiquer, l’expérience ne coûte rien, elle peut tout simplement vous amener des trésors à découvrir sur nous même. 

Je vous invite à ne pas trop réfléchier, vivez cette expérience il vous suffit de dire Oui ! 

Choisissez au hasard un crayon d’une couleur qui vous donne envie d’écrire. Branchez vous sur l’envie, même même si vous ne le ressentez pas il est important de le nommer et de partir de cette impulsion qui va transmettre inconsciemment à votre cerveau sans passer par la case mental qui analyse.

Allez zou, laisser vous tenter par une couleur, un crayon avec lequel cela glisse tout seul pour vous autoriser à écrire là spontanément tout ce qui vous passe dans votre tête.

Je vous conseille de poser le crayon à un endroit de la feuille, pas forcément en haut à gauche. Sentez vous libre aujourd’hui de commencer par écrire là où le stylo a envie d’écrire.

Rassurez vous, vous aurez l’autorisation de tourner la page dans tous les sens que vous souhaitez. Je vous rappelle que ce moment est là juste pour vous libérer car Au secours, mes pensées tournent en boucle ! 

Installez vous tranquillement pendant un bon quart d’heure, sans être dérangée :

Assurez vous d’être tranquille sans être dérangé pendant un bon quart d’heure.

Vous êtes pret, c’est parti, 

Prenez quelques respirations en fermant les yeux, puis ouvrez les yeux et démarrer par un mot, une sensation, une phrase, peu importe si vous écrivez avec des fautes d’orthographe, je vous rappelle ici l’objectif : vous libérer car Au secours, mes pensées tournent en boucle ! 

Vous laissez courir le stylo tout seul et vous vous remémorez le moment ou vous avez ressenti que la situation vous a bloquée les neurones avec cette sensation de ressasser sans cesse. Vous allez déposer par écrit toutes les solutions que votre mental a créé pour vous rassurer que vous avez fait ceci, puis cela et que les autres ont réagit comme ceci puis comme cela puis au final l’un a fait ci l’autre cela……. vous voyez bien comment cela fait quand on se bloque les neurones dans une situation ou vos pensées tournent en boucle. Ecrivez sans aucun jugement ni analyse de la situation.

Alors OK si vous avez la sensation que vous revivez la situation, c’est parfait vous êtes au bon endroit pour débloquer justement cette situation encombrante.

N’hésitez pas à respirer pour reprendre votre souffle et pour poursuivre l’aventure. Nous sommes ici pour vous libérer car Au secours, mes pensées tournent en boucle ! Loin de moi l’idée d’aller souffrir encore et encore……

Autorisation vous à aller plus loin pour transformer la situation :

Stop, décidez à un moment donné de vous dire, ok, je suis consciente de la situation, je ne sais pas ce qu’elle a à me raconter et je décide là maintenant d’arrêter de ruminer.

Plus on resssasse plus on nourrie des idées négatives et plus on tourne en boucle dans une situation enfermante et néfaste pour notre corps et notre mental.

Alors oui ! stop, autorisez vous à vous dire que c’est fini. Vous allez faire l’exercice de vous demandez  à vous même par écrit de vous fournir les clefs pour vous permettre de vous sortir de cette situation qui tourne en rond. Vous allez orientez votre cerveau sur la solution ou les solutions pour sortir du blocage.

Pour cela vous laisser toujours votre crayon raconter ce qui se passe. Vous verrez qu’à force d’écrire votre mental va prendre de la distance et vous allez peut être vous sourire à vous même. En effet, une fois  détaché du drame vous serez plus à l’aise et le comique de situation viendra peut être vous faire sourire 

C’est parfait cela arrive à force d’expérimenter le détachement et l’accueil de soi.

Nulle question de se moquer pour se moquer, le jugement ici n’a pas sa place. C’est juste une posture de soi à soi, de non jugements et d’accueil dans un amour et une bienveillance inconditionnelle.

Libérer le fardeau c’est s’autoriser à vivre des situations qui libèrent des émotions.

 Petite mise en garde, si toutefois vous sentez que c’est un peu trop lourd pour vous 

 n’hésitez pas à faire appel à un professionnel de l’accompagnement pour vous aider à débloquer la situation.  Ne restez surtout pas seul dans ces moments si vous sentez que vous êtes fragile émotionnellement ou que tout simplement ce n’est pas la moment pour vous. Ne forcez rien. Si vous sentez que vous pouvez poursuivre allez y :

Parfois, le déblocage va vous amener des émotions, telles que la colère, la tristesse, la honte, la culpabilité, …..de la joie. Je vous conseille vivement de laisser ces émotions venir et d’utiliser d’autres pages et d’écrire ou de gribouiller ce qui vient sponanément dans ce dialogue de vous à vous. L’important étant de déposer sur papier vos pensées toxiques pour vous même. Ne vous jugez pas, accueillez ce qui vient. N’anticipez pas, cela ne sert à rien, cela bloque encore plus vos neurones et cela nourrit votre égo. Si les larmes viennent, autorisez vous à verser ces larmes. Peu importe acceuillez vos sensations telles qu’elles. Si elles sont là c’est justemnet pour les vivre et les écouter de facon atentive et douce.

S’écouter c’est déjà le premier pas vers votre écoute intérieure. Votre corps, votre coeur et votre esprit n’attendent que vous même.